Questions Fréquentes liées à un Décès

Vous faites face à un décès, vous vous posez de nombreuses questions, nous vous proposons ci-dessous quelques réponses et informations à consulter.

C’est l’acte officiel qui atteste du décès d’une personne après constatation par un médecin.

Dans les ¾ des cas, les décès ont lieu dans un établissement de santé (Hôpital, Ehpad…). C’est donc le médecin de l’établissement qui procède au constat de décès. Dans les cas de décès à domicile, il convient de faire appel à un médecin généraliste (comme, par exemple votre médecin traitant) qui est seul habilité à délivrer un certificat de décès.

Vous pouvez bénéficier de financements si vous avez souscrit une assurance décès, si votre société mutualiste propose un capital décès auquel vous avez souscrit, ou si le défunt a préalablement souscrit un contrat obsèques. La Sécurité sociale ainsi que les communes du lieu de décès peuvent également proposer des fonds d’aide au financement. Attention, cette aide est accordée ou non au cas par cas, après étude de votre situation. Quoi qu’il en soit, les Etablissements Santilly peuvent vous proposer des facilités de paiement grâce à un échelonnement en 2, 3 ou 4 mensualités. Ces facilités vous permettent d’alléger le financement des obsèques ou l’achat d’un monument.

Les obsèques des personnes en grande difficulté financière ou isolées peuvent être prises en charge par la commune où a eu lieu le décès, quelle que soit la dimension de la commune. Dans le cas des personnes isolées disposant d’un avoir sur leur compte bancaire ou en dépôt dans un établissement de santé, une personne décisionnaire (un élu, un chef d’établissement de soin, un gérant de tutelle, un ami…) sera habilitée à utiliser la somme disponible en respectant les volontés du défunt. Attention toutefois, la fiscalité réglemente le montant de cette prise en charge à hauteur de 5000€ maximum.

Il existe un article de loi (article 3 du 15 novembre 1887) sur la liberté des funérailles. Cet article reconnaît « à toute personne majeure, ainsi qu’au mineur émancipé, le droit de décider librement des conditions de ses propres funérailles », soulignant l’importance de respecter les volontés du défunt. Dans un contexte sociétal ou de nombreuses personnes vivent isolées ou sans liens avec leur famille, il est essentiel de préserver cette liberté grâce à un cadre légal sur lequel chacun peut s’appuyer.

Une inhumation correspond à un enterrement. C’est-à-dire que l’on dépose sous terre le cercueil (en pleine terre ou dans un caveau). Il est ensuite possible de poser un monument funéraire de manière à concevoir une sépulture qui pourra faire office de lieu de mémoire et de souvenir pour que les proches et tous ceux qui le souhaitent puissent venir se recueillir.
Dans le cas d’une crémation, le cercueil est incinéré dans un crématorium. Les cendres sont recueillies dans une urne qui pourra, selon les volontés exprimées par le défunt ou la famille, être inhumée ou son contenu dispersé avant de récupérer l’urne vide chez soi.

Dans le cas d’une inhumation, une cérémonie laïque ou religieuse précède l’enterrement du corps du défunt qui reposera au cimetière.
Dans le cas d’une crémation, un hommage civil ou religieux précède également la crémation. Les cendres recueillies dans une urne sont ensuite soit dispersées par la famille, soit inhumées dans une sépulture familiale ou individuelle au cimetière, soit entreposées dans le columbarium du cimetière.

Ce choix s’opère par chaque personne de son vivant, en exprimant clairement cette volonté à ses proches. Si aucune consigne n’a été donnée, les traditions ou les convictions religieuses guideront la décision de la famille.
Rechercher votre agence.

Dans ces moments difficiles à vivre pour la famille, son rôle s’avère essentiel. Présent au sein de chaque agence des Etablissements Santilly, un conseiller funéraire est votre contact privilégié. Ses dispositions professionnelles et ses qualités humaines lui permettent d’intervenir dans toutes les situations, en respectant vos choix et en respectant chacune de vos consignes.

Un conseiller funéraire est aux côtés des familles pour mieux les conseiller. Auprès d’un conseiller funéraire, il est possible d’obtenir tous les conseils et informations utiles sur les produits et services à leur disposition et conformes à leurs souhaits.

A l’écoute et d’une grande bienveillance, le conseiller funéraire vous accompagne dans toutes vos démarches, prend en charte les formalités administratives et aide à l’organisation des obsèques et de la cérémonie religieuse ou civile en prenant soin de respecter les volontés du défunt ou, à défaut, celles de ses proches. Il a l’expérience et les compétences nécessaires pour organiser la cérémonie, qu’elle soit civile ou religieuse.

Il vous conseille également dans le choix d’un monument funéraire en fonction de vos goûts et de vos besoins avant de faire réaliser le monument adapté à vos attentes jusqu’à son installation à l’endroit que vous lui aurez indiqué, en accord avec le service du cimetière.